Ambassadeurs d’athlètes locaux

Edwin McCauley
Edwin McCauley
Curling, quilles

Edwin a connu les Olympiques spéciaux de Thunder Bay par l’entremise de son bon ami et collègue ambassadeur Kyler Lecompte. Edwin est maintenant un athlète pluridisciplinaire qui se démarque au soccer, au basket-ball, au curling et aux dix-quilles.
Les Olympiques spéciaux ont apporté des changements positifs dans la vie d’Edwin.
« J’aime les Olympiques spéciaux parce que je peux voir mes amis et ils sont nombreux. Avant les Olympiques spéciaux, je passais beaucoup de temps à regarder la télévision et à jouer à des jeux vidéo. Je vois beaucoup plus de gens maintenant. »
Après avoir terminé ses études secondaires, Edwin s’est inscrit au programme d’étude en services publics de l’Ontario au collège Confédération et il espère un jour décrocher un emploi dans son domaine.
Edwin est convaincu qu’il sera un atout important pour le programme d’ambassadeur des athlètes en vue des Jeux d’hiver d’Olympiques spéciaux de 2020 à Thunder Bay.

Shawn Whitehurst
Shawn Whitehurst
Raquette

Tout comme son frère Robert, Shawn Whitehurst est un athlète complet et accompli. Il a participé aux Jeux provinciaux à la raquette, en athlétisme, en natation et au soccer. Qu’est-ce qui distingue Shawn de son frère Robert? « Il est beaucoup rapide que moi à la natation, mais je suis plus rapide que lui à la raquette », explique-t-il.
Lorsqu’on lui demande qui il admire le plus, Shawn répond « mon frère, mon équipe et tous les athlètes ».
Shawn aime surtout que les Olympiques spéciaux lui permettent de rencontrer des gens et de les accueillir dans le sport. En tant qu’ambassadeur des athlètes, son rôle consiste à aider la ville à présenter des Jeux d’hiver nationaux réussis. La personnalité enjouée et extravertie de Shawn convient parfaitement à son rôle.
En plus de son entraînement et des compétitions, Shawn occupe un poste de technicien en pneus chez Halfway Motors Nissan.

Robert Whitehurst
Robert Whitehurst
Raquette

Le discret Robert Whitehurst a véritablement fait sa marque depuis qu’il a entrepris la pratique des sports d’Olympiques spéciaux avec son frère Shawn il y a une dizaine d’années. Athlète très polyvalent, il a participé aux Jeux provinciaux en natation, en athlétisme et en raquette, et a amassé une impressionnante collection de médailles.
Robert voit l’arrivée des Jeux d’hiver d’Olympiques spéciaux 2020 à Thunder Bay et son rôle d’ambassadeur des athlètes avec enthousiasme. « J’ai hâte d’appuyer les athlètes et toutes les personnes qui viendront à Thunder Bay ».
Robert a une vie bien remplie en dehors du sport. Il travaille au service d’expédition et de réception de Kal Tire et aide à gérer l’inventaire.
En plus de son rôle d’ambassadeur des athlètes, Robert a des objectifs d’avenir bien définis. « Je veux battre Shawn à la raquette et me rendre aux Jeux nationaux. »

Megan Peters
Megan Peters
Basket-ball

Megan Peters est une amatrice de sport. Lorsqu’elle ne pratique pas un sport ou qu’elle ne travaille pas au Wequedong Lounge, elle aime regarder le hockey, le soccer ou le basket-ball à la télévision.
Megan a commencé à jouer au basket-ball au secondaire, avant de se tourner vers les Olympiques spéciaux il y a quatre ans. Elle accepte bien de jouer sur le même terrain que d’autres garçons souvent plus grands qu’elle. « J’ai appris à gérer ça, dit-elle avec le sourire. On s’entend bien. »
Elle estime que Thunder Bay est un bon choix pour la présentation des Jeux d’hiver d’Olympiques spéciaux 2020. « Je pense que tout le monde s’amusera. Les autres athlètes viendront ici et apprendront à connaître notre ville. »
Ses entraîneurs sont ses héros. « J’admire beaucoup mes entraîneurs. Ils nous font travailler fort et s’assurent que nous nous entendons bien. Ils sont d’excellents modèles pour nous. »

Thomas Boyes
Thomas Boyes
Hockey en salle, quilles, raquette

Thomas est un athlète vétéran qui a commencé à participer aux sports d’Olympiques spéciaux lorsqu’il était enfant. Il pratique actuellement la natation, le hockey en salle, les quilles et la raquette. La carrière de Thomas a connu son point culminant en 2012 lorsqu’il a représenté l’Ontario en raquette aux Jeux d’hiver nationaux.
En plus de l’entraînement et des compétitions, Thomas travaille à l’accueil chez Walmart, ce qui convient parfaitement à sa nature amicale et extravertie.
Thomas s’est démarqué en prononçant un discours émouvant au nom de tous les athlètes lors des cérémonies de clôture des Jeux d’hiver d’Olympiques spéciaux 2011 dans un auditorium communautaire de Thunder Bay rempli à craquer. Ses talents d’orateur sont un excellent atout pour le programme des ambassadeurs des athlètes.
« Les Olympiques spéciaux changent une vie, dit Thomas. Ils nous donnent la chance de pratiquer un sport, de faire de nouvelles connaissances et d’essayer de nouvelles choses. »

Duncan Boyd
Duncan Boyd
Hockey en salle

Duncan aime vraiment faire de nouvelles rencontres grâce au sport, tout comme la plupart des athlètes d’Olympiques spéciaux. Il recommande les Olympiques spéciaux aux autres, car « ils vous rendent plus actifs, ils vous donnent plus de choses à faire et ils aident aussi à élargir notre cercle d’amis. »
Duncan a joint les Olympiques spéciaux il y a 15 ans, lorsqu’il fréquentait encore l’école primaire. Il pratique la natation, le base-ball et le hockey en salle. Sa participation aux Jeux provinciaux à Guelph, dans les épreuves de natation, demeure le fait saillant de sa carrière.
Lorsqu’il ne participe pas aux compétitions lui-même, Duncan est un fier partisan des équipes de sport locales, surtout l’équipe de hockey Thunderwolves de Lakehead et l’équipe de base-ball Bordercats.
Son but est de se « qualifier pour les Jeux nationaux dans un de mes sports. »
Duncan travaille au service d’entretien de l’entreprise d’infrastructures de services publics GRIDLINK.

Karli Doust
Karli Doust
Patinage artistique

Karli est une jeune femme très active. En plus d’occuper le poste à multiples facettes d’adjointe aux installations au complexe des Jeux du Canada, elle s’entraîne trois fois par semaine avec le club de patinage artistique de Thunder Bay et participe aux compétitions d’Olympiques spéciaux de Thunder Bay. Elle a remporté une médaille d’or à la compétition de qualification provinciale de Waterloo en 2017.
Karli a commencé à patiner à l’âge de 4 ans. Elle a pris une pause à 16 ans et a sauté sur la chance de reprendre le patinage et de représenter les Olympiques spéciaux à Thunder Bay.
« J’aime m’entourer de patineurs et voyager pour les compétitions. J’aime patiner. J’ai ça dans le sang. »
Elle souhaite continuer à patiner et travailler ses sauts. « Je pense que l’on peut tout accomplir si on y met du cœur. »
Selon elle, les Jeux d’hiver nationaux de 2020 donnent aux athlètes une belle occasion de se démarquer. « Si chacun fait de son mieux et s’amuse, nous serons la fierté de Thunder Bay. »

Kyler Lecompte
Kyler Lecompte
Quilles, hockey en salle, curling

Kyler a joint les Olympiques spéciaux de Thunder Bay à 14 ans, à la recommandation d’un ami. Depuis ce temps, il est devenu un joueur aguerri de quilles, de hockey en salle, de soccer, de softball, de basket-ball et de curling. Il vient d’accepter le nouveau défi d’ambassadeur des athlètes aux Jeux d’hiver d’OIympiques spéciaux Canada 2020.
« J’ai beaucoup changé au fil des ans grâce aux Olympiques spéciaux. J’ai acquis beaucoup de confiance. »
Il aime surtout prendre l’autobus ou l’avion pour se rendre aux compétitions.
Après avoir terminé ses études secondaires, Kyler s’est inscrit au programme CICE au collège Confédération, où il a obtenu une moyenne de 3,75 à la fin de sa première année d’études. Il a étudié la santé, la machinerie, l’histoire moderne, l’histoire latino-américaine et la thérapie par les loisirs. Il est aussi bénévole au chantier d’Habitat pour l’humanité par l’entremise du collège.
Kyler est un adepte du sport en plein air et il aime la navigation, le cyclisme, le camping et la randonnée.

Yvette DeGagne
Yvette Degagne
Quilles

Yvette Degagne est une des athlètes d’Olympiques spéciaux les plus décorées de Thunder Bay. Spécialisée en athlétisme depuis plus de 20 ans, Yvette a participé aux Jeux provinciaux à Windsor, à Niagara Falls, à Toronto et à Peel, aux Jeux nationaux à London et à Antigonish, en Nouvelle-Écosse, et a remporté des médailles à chacune de ses participations.
Yvette travaille à l’aéroport international de Thunder Bay depuis 17 ans. Dans ses temps libres, elle aime aller au cinéma et se rendre sur le réseau social iCAN! où elle profite d’activités intégrées et de camaraderie.
Qu’est-ce qu’Yvette aime le plus des Olympiques spéciaux? « J’aime rencontrer des gens, faire de la compétition et visiter différents endroits… j’aime tout! »
L’enthousiasme et le positivisme d’Yvette en font la personne tout indiquée pour le programme d’ambassadeur des athlètes.

Ian Bryan
Ian Bryan
Quilles, hockey en salle

Si la pêche était un sport olympique, Ian Bryan serait champion du monde. Il est un des plus grands experts de la vie en plein air qui soit. En fait, il aimerait un jour animer sa propre émission sur la pêche.
Ian a commencé à pratiquer les activités d’Olympiques spéciaux au secondaire. « J’en ai entendu parler par ma mère, se rappelle-t-il. On en parlait dans le cours de vie communautaire. Quelques-uns d’entre nous avons parlé avec l’entraîneur Gary Renner et on a décidé d’adhérer. »
Ian était une vedette de basket-ball avant qu’une fracture au pied mette fin à sa carrière. Il joue maintenant au softball, au boulingrin et comme gardien de but de l’équipe de hockey en salle.
Lorsqu’on lui parle des personnes qui ont joué un rôle spécial dans sa vie, il mentionne « mon frère Sean, c’est certain, et mes bons amis tels que Joey Marostica. »
Les Olympiques spéciaux ont aidé Ian à développer une bonne philosophie de la vie. « Si vous voulez que les gens s’améliorent, aidez-les. Traitez tout le monde avec respect et honnêteté. »

Joey Marostica
Joey Marostica
Hockey en salle

Toutes les personnes qui s’arrêtent au parc historique de Fort William reconnaissent Joey Marostica. Il devient alors Joseph, l’homme engagé, un rôle qu’il joue avec un grand talent. « Je nourris et je donne à boire aux bêtes, explique-t-il. Je raconte l’histoire de la ferme et je redonne vie à certaines batailles. »
Joey fait de la compétition au sein d’Olympiques spéciaux de Thunder Bay depuis sept ans. Il est un membre intégrant des équipes de hockey en salle et de basket-ball.
« J’ai fait la connaissance de beaucoup de gens qui sont devenus de bons amis grâce aux Olympiques spéciaux. Les Olympiques spéciaux me gardent actif. J’avais mal dans le dos auparavant, mais je n’ai plus mal aujourd’hui. En plus, on fait des voyages extraordinaires. »
Joey est d’avis qu’être ambassadeur des athlètes est une nouvelle aventure. Il a hâte de voir à quoi elle va mener.
« Vous avez besoin de quelque chose? Je suis votre homme! »

Roberta Hannusch
Roberta Hannusch
Raquette, hockey en salle

Roberta et sa sœur Gabrielle ont joué au softball féminin dans une ligue municipale et ont décidé d’essayer les Olympiques spéciaux à la recommandation de leurs parents. Depuis ce temps, Roberta a entrepris la raquette, l’athlétisme et le hockey en salle. Le fait saillant de sa carrière d’athlète d’Olympiques spéciaux a été son voyage aux Jeux d’hiver nationaux de 2016 à Corner Brook, à Terre-Neuve, où elle a remporté une médaille d’or et une médaille d’argent à la raquette.
En plus de faire du sport, Roberta redonne à la communauté. Elle est bénévole auprès des personnes âgées à St. Joseph’s Heritage depuis six ans et a récemment débuté un emploi à temps partiel au Masala Gril.
Lorsqu’on lui demande si elle recommanderait les Olympiques spéciaux à d’autres, elle répond sans équivoque. « Je leur dirais d’essayer. C’est une excellente occasion de rencontrer des gens, de développer de nouvelles habiletés et d’être actif. »
Roberta est ravie d’accueillir les Jeux d’hiver nationaux dans sa ville. « Les gens découvriront notre ville et y reviendront peut-être un jour. De plus, je pourrais y participer. »

Nicole Bedard
Nicole Bedard
Quilles

Nicole, qui joue aux cinq-quilles, est venue à un cheveu de réaliser son rêve aux Jeux d’été d’Olympiques spéciaux 2018 à l’Île-du-Prince-Édouard. Elle a raté la qualification pour les Jeux mondiaux par 50 quilles. Elle ne s’est pas découragée et tente de réaliser son rêve avec une énergie renouvelée.
Nicole a commencé à jouer au softball d’Olympiques spéciaux lorsqu’elle était jeune, à Barrie, en Ontario. Elle a commencé à jouer au soccer et aux cinq-quilles après avoir déménagé à Thunder Bay.
Selon Nicole, les ambassadeurs des athlètes joueront un rôle important en fournissant l’information manquante qui influence la perception du public au sujet des athlètes. « Nous aidons à informer les gens sur les athlètes d’Olympiques spéciaux, explique-t-elle. Beaucoup de gens ne nous connaissent pas vraiment. »
Nicole est très active à l’extérieur des Olympiques spéciaux. Elle aime lire et travailler au Victoria Inn.

Megan Fonso
Megan Fonso
Quilles

L’athlète vétéran Megan Fonso est un membre essentiel de la grande famille d’OSTB depuis une vingtaine d’années. Elle a appris l’existence des Olympiques spéciaux lorsqu’elle fréquentait l’école primaire Gron Morgan et est devenue la première athlète jeunesse au sein d’un organisme qui se consacrait précédemment aux adultes.

Megan participe aux épreuves de natation, d’athlétisme, de quilles et de gymnastique rythmique, et elle s’est rendue à Windsor pour participer aux Jeux d’été de l’Ontario d’OS, mais c’est la vie sociale qu’offre OS qui lui apporte le plus de joie. Elle est surtout contente des amitiés qu’elle a forgées grâce au sport. Elle affectionne les danses et les banquets, les soupers spaghetti et le défilé des lumières, et elle aime aider à installer les décorations.

Megan a une vie très active à l’extérieur des Olympiques spéciaux. Elle est membre d’un groupe de femmes actives qui participent à des aventures telles que la pêche sur le lac Supérieur et le kayak. Elle s’entraîne souvent au complexe des Jeux du Canada, aime le cinéma et a commencé à suivre des cours de cuisine. Elle aime aussi se rendre à des spectacles de musique et a récemment assisté aux spectacles des Backstreet Boys, de Maroon 5, de Blake Shelton et autres. Elle avoue être une grande amateure des séries télévisées d’après-midi.

Megan remplit son rôle d’ambassadrice des athlètes avec beaucoup d’enthousiasme. Se réjouit-elle des Jeux d’hiver du Canada d’Olympiques spéciaux de 2020? Femme de peu de mots, elle répond tout simplement « Oui !!! ».